Bénéfique pour les membres

3 ans d’apprentissages: 3. bénéfique pour tous

*Janvier 2018 marque le 3 ans d’ouverture des portes d’Engrenage. J’ai pris un temps pour réfléchir en me donnant pour objectif de mettre en mots trois apprentissages qui se sont clarifiés dans cette période. Vous pouvez lire ici les autres apprentissages 1. Pourquoi les membres restent et 2. Accepter d’être différent.

Nous nous sommes lancés dans le projet d’Engrenage avec une conviction de pouvoir faire mieux que l’industrie du conditionnement physique. (C’est de cette façon que toutes les entreprises démarrent, non?) Malgré notre enthousiasme et nos idées, nous n’avions pas de vision claire de ce que voulait dire le succès pour nous, et donc encore moins une méthode définie de comment y arriver. L’expérience des trois dernières années nous a permis de forger cette passion en la battant contre à la réalité, en confrontant nos aspirations aux questions tangibles de l’application.

Une conviction de pouvoir faire mieux.

C’est par ce processus que nous en sommes venus à préciser ce que nous voulons accomplir, et par le fait même, nous avons pu construire une méthode pour y arriver. Nous savons aujourd’hui que nous voulons maximiser de façon durable la capacité physique de nos membres. Nous voulons que chaque membre soit au sommet d’un potentiel relatif à chaque étape de vie pour pouvoir faire plus de ce qu’ils et elles doivent faire et aiment faire dans le sport, le travail et la vie.

Cela veut dire de viser l’intégration de l’entraînement dans la vie des gens, et d’avoir accès à une expertise qui permet de systématiquement évoluer et d’éviter, ou du moins réduire, les effets des problèmes en cours de route. Le tout, dans une entreprise économiquement viable à long terme. Réaliser ceci ne serait pas un mince exploit. En fait, ce serait de réussir là où des décennies d’activités commerciales de l’industrie du conditionnement physique ont échoué.

Réaliser ceci ne serait pas un mince exploit.

Il y a trois acteurs dans cette équation : 1. les membres, 2. les entraîneurs et 3. l’entreprise. Pour arriver à nos objectifs, notre structure et notre service doivent être bénéfiques pour chacun de ces acteurs. Les membres doivent recevoir un service hors pair dans tous les aspects de leur expérience (autant dans les gains, le suivi, et le plaisir de faire partie d’Engrenage), les entraîneurs doivent être capables de travailler pour vivre de leurs efforts (avoir une carrière professionnelle), et l’entreprise doit être en mesure de payer les frais d’opération en plus de dégager un profit raisonnable pour le risque et les efforts encourus.

Ce que nous avons appris ces trois dernières années, c’est que lorsque nous sommes confrontés à un choix, nous avons simplement besoin de nous demander : « Est-ce que ce choix est bon pour les membres, les entraîneurs et l’entreprise en même temps? »

Une sorte de mutualisme obligatoire.

Parce qu’un choix où la réponse à cette question est positive entraîne une réaction en chaîne de bénéfices mutuels. Lorsque les membres sont gagnants, ils restent plus longtemps, ce qui sécurise le revenu de l’entreprise et celui des entraîneurs, qui à leur tour peuvent dédier leurs efforts à se développer professionnellement, ce qui améliore le service, ce qui attire d’autres membres, ce qui fait croître l’entreprise, ce qui permet d’améliorer l’environnement, les conditions des entraîneurs, etc.

À l’inverse des exemples précédents, négliger un seul de ces acteurs engage les autres dans une spirale négative. Il y a une sorte de mutualisme obligatoire entre les membres, les entraîneurs et l’entreprise.

Bénéfique pour tous.

Donc, nous avons appris ces trois dernières années que pour réaliser ce que nous voulons accomplir, pour maximiser de façon durable la capacité physique de nos membres, nous devons construire une entreprise qui permet de développer des entraîneurs professionnels qui à leur tour peuvent donner un service hors pair aux membres.

Nos décisions et actions doivent être bénéfiques pour tous; pour l’entreprise, les entraîneurs, et les membres.

À propos de l’auteur

ÉTIENNE BOOTH

Fondateur d’Engrenage, Étienne partage le plus gros de son temps entre ses rôles d’entrepreneur et d’entraîneur. Son passé d’instructeur en plein air lui a appris sur l’humain et les groupes. Son M. Sc. en médecine expérimentale lui a appris à être critique devant la science et lui a ouvert l’opportunité d’enseigner la psychologie sportive à l’Université du Québec à Chicoutimi. Engrenage lui permet de mettre en œuvre l’ensemble de ses expériences.